Texte explicatif sur l’effet de serre

Créé par le 20 mai 2008 | Dans : Non classé

 Texte explicatif sur l’effet de serre

 LE PHENOMENE DE L’EFFET DE SERRE

La plus grande partie du rayonnement solaire traverse directement l’atmosphère pour réchauffer la surface du globe. La terre, à son tour, « renvoie » cette énergie dans l’espace sous forme de rayonnement infrarouge de grande longueur d’onde. La vapeur d’eau, le gaz carbonique, et d’autres gaz absorbent ce rayonnement renvoyé par la terre, empêchent l’énergie de passer directement de la surface du globe vers l’espace, et réchauffent ainsi l’atmosphère. L’augmentation de la teneur atmosphérique en gaz à effet de serre peut se comparer à la pose d’un double vitrage : si les apports de rayonnements solaires à l’intérieur de la serre restent constants, la température s’élèvera.

 

QUELLES SONT LES CONSEQUENCES DU RECHAUFFEMENT DE LA PLANETE ?

Les modèles utilisés par les climatologues prévoient une augmentation de la température moyenne du globe de 2°C entre 1990 et 2100 en cas de doublement de la concentration de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Si rien n’était entrepris pour limiter l’augmentation de la concentration de gaz à effet de serre dans l’atmosphère, un réchauffement beaucoup plus élevé pourrait être à prévoir. L’étude des climats du passé, ou « paléoclimatologie » montre qu’une variation de quelques degrés seulement de la température moyenne de la planète transforme profondément la physionomie de notre planète.

reservoir

EXEMPLES D’INCIDENCES DU RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE

Elévation du niveau des mers

La fonte d’une partie des glaces polaires et le réchauffement des océans pourraient entraîner une élévation du niveau des mers, que les hypothèses moyennes évaluent à 50 cm, menaçant 92 millions de personnes vivant dans les zones côtières . Selon certaines hypothèses, une perte de terres de 6 % pour les PAYS-BAS, de 17 % pour le BANGLADESCH serait à prévoir. En FRANCE, certaines régions côtières seraient affectées, notamment les espaces deltaïques(delta du Rhône).

Crues et sécheresses, précipitations

Une augmentation est à prévoir de la fréquence et de la durée des grandes crues et des grandes sécheresses. En France, en cas d’augmentation de 2°C de la température moyenne, les précipitations d’hiver augmenteraient de 20 %, les précipitations d’été diminueraient de 15 %.

Famines, santé des populations

Les risques de disette alimentaire et de famine peuvent s’accroître dans certaines régions de la planète : Asie du Sud, de l’Est, et du sud-est, régions tropicales d’Amérique Latine. Les vagues de chaleur seront plus intenses et plus longues : on prévoit donc un accroissement consécutif des maladies cardio-vasculaires ; indirectement, un certain nombre de maladies se transmettront plus facilement (paludisme, dengue, fièvre jaune, encéphalites).

Le prix du gazole bientôt plus chèr que l’essence

Créé par le 20 mai 2008 | Dans : Non classé

cartooncarburantstropchermcambons1.jpg          

                SP 98        

  SP 95  Gasoil+  Gasoil  GPL  

 le moins cher1.423 €
  le plus cher1.591 € 
             Gain: 0.168 €

le moins cher1.395 €
le plus cher1.6 €
Gain: 0.205 €

le moins cher1.459 €
le plus cher1.553 €
Gain: 0.094 €

le moins cher1.35 €
le plus cher1.53 €
Gain: 0.18 €

le moins cher0.698 €
le plus cher0.75 €
Gain: 0.052 €

 

Le prix du gazole, qui vole de record en record depuis un mois et demi, a bondi la semaine dernière de plus de 6 centimes, dépassant dans certaines stations celui de l’essence, moins demandée, et alimentant la colère des pêcheurs.

Le prix moyen du litre de gazole, carburant le plus consommé en France, a atteint la semaine dernière 1,4105 euro, contre 1,3480 euro la semaine précédente, en hausse de 6,25 centimes, toujours dans le sillage de l’envolée des prix du brut, selon des chiffres de l’Union française de l’industrie pétrolière (Ufip).

Mais les semaines précédentes, le prix du gazole n’avait progressé d’une semaine à l’autre que de 1 à 2 centimes. Il n’est donc plus en moyenne qu’à trois centimes du prix du litre d’essence, alors que traditionnellement l’écart dépasse 15 centimes.

Le super sans plomb 95 s’est approché la semaine dernière du seuil de 1,45 euro, à 1,4454 euro contre 1,4155 une semaine plus tôt. Quant au prix du fioul, il a atteint 0,9627 euro le litre, contre 0,9080 euro auparavant.

Les prix de l’Ufip correspondent à des moyennes hebdomadaires, mais ils peuvent varier d’un jour à l’autre ou d’une station-service à l’autre et être donc beaucoup plus élevés. En revanche, les carburants sont souvent vendus à prix coûtant dans les hypermarchés, comme un produit d’appel.

Dans plusieurs stations service mardi, le prix du gazole dépassait celui de l’essence, un paradoxe pour un carburant choisi d’habitude en raison de son moindre prix à la pompe.

Dans le Morbihan, la station Total de Vannes à La Paix vendait son gazole 1,499 euro le litre, soit 6 centimes de plus que l’essence, à 1,439 euro. Dans les Yvelines, à la station Total de Trappes chez le concessionnaire Trujas, le gazole valait 1,55 euro le litre et l’essence 1,50 euro.

« A la racine du problème, se trouve une baisse en France de la demande d’essence alors que celle du gazole augmente », a expliqué à l’AFP le délégué général de l’Ufip, Jean-Louis Schilansky.

La demande en essence a baissé de 7% au premier trimestre par rapport au premier trimestre 2007, pendant que la demande en gazole augmentait de 2,3%.

Au niveau mondial, la consommation américaine d’essence, carburant le plus consommé dans ce pays, est aussi actuellement « très modeste » en attendant les déplacements estivaux (« driving season »). « La Chine, après le séisme, a dû importer plus de gazole pour alimenter des groupes électrogènes », note l’Ufip.

La consommation de gazole en France est aussi encouragée par une « diesélisation du parc » automobile, rappelle M. Schilansky, avec trois-quarts des voitures neuves vendues roulant au diesel.

Si bien qu’hors taxes, le prix du gazole a dépassé la semaine dernière l’essence de près de 15 centimes.

Un prix de base supérieur qui n’est qu’en partie amorti par une taxation plus faible que celle de l’essence. La TIPP (taxe intérieure sur les produits pétroliers), au taux fixe et qui porte sur les volumes consommés, représente 43% du prix du gazole et 61% du prix de l’essence.

Mais pour les pêcheurs, qui bloquaient toujours mardi plusieurs ports et dépôts de carburants pour protester contre la flambée du gazole, « l’augmentation du prix en valeur relative est énorme » car leur gazole n’est pas taxé, selon l’Ufip. « Les taxes ne jouent pas du tout un rôle amortisseur. C’est l’une des raisons de l’acuité du problème ».

 

dvd une veriter qui derange

Créé par le 20 mai 2008 | Dans : Non classé

jacket du dvd

 

im1431uneveritequiderange1.jpg

 

dvd une veriter qui derange Al_Gore_rgb_Ausschnitt_-_image_net

Al Gore

 

resumer du film

L’ancien vice-président Al Gore se consacre à ce qu’il considère comme le but de sa vie après l’échec de l’élection présidentielle de 2000. Il s’implique lui-même dans la lutte contre le réchauffement climatique. Dans la continuité d’une présentation exposée à travers le monde dans sa tournée surnommée « the slide show », Gore met en lumière la quasi-unanimité des scientifiques s’accordant sur le réchauffement global de la Terre, débat sur la politique et l’économie du réchauffement global, et décrit les conséquences graves que le changement du climat produira si la quantité de production humaine de gaz à effet de serre n’est pas significativement réduite dans un futur très proche.

Le film présente beaucoup d’aspects catastrophistes, comme le risque de l’effondrement d’un inlandsis majeur, un glacier très étendu au Groenland ou en Antarctique, dont l’un ou l’autre pourrait élever les niveaux de mer globaux d’approximativement 6 mètres, provoquant l’inondation des secteurs côtiers et créant une centaine de millions de « réfugiés climatiques« , les écoréfugiés. La fonte des eaux du Groenland pourrait stopper le courant du Gulf Stream et rapidement déclencher un refroidissement local dramatique en Europe nordique (en dépit du réchauffement climatique global). Le documentaire se conclut en indiquant que si les mesures appropriées sont prises rapidement, les effets du réchauffement peuvent être inversés avec succès en libérant moins de dioxyd de carbone et en cultivant plus de plantes et d’arbres. Enfin Gore invite tous les spectateurs à apprendre comment ils peuvent aider et à se mobiliser dans cette initiative.

Dans le but de montrer le phénomène de réchauffement climatique, le film présente la température annuelle et les niveaux de CO2 pendant les 650 000 dernières années déterminés par les analyses des carottes de glace prélevées en Antarctique. Une analogie à l’ouragan Katrina est utilisé pour leur rappeler que les vagues de 9 à 14 mètres ont détruit presque un million de maisons côtières du Mississippi, de la Louisiane, de l’Alabama et de la Floride.

Les aspects de controverse liés à l’attribution des causes du réchauffement climatique y sont présentés comme une manipulation provenant d’un groupe limité de personnes, cherchant à entretenir le doute par une dissonance entre les médias de presse spécialisée et les médias grand public.

Al Gore est présenté dans ce documentaire, ainsi que les étapes majeures ayant mené à son engagement en politique. Il y règle de plus ses comptes avec ses adversaires, pointant de manière précise du doigt les personnes qui participent à la désinformation en ce domaine.

 

Le centre de trie d’Arçonnay

Créé par le 23 avr 2008 | Dans : Non classé

Le centre de trie d'Arçonnay Centre%20de%20triLe Mardi 26 Mars nous avons étaient visiter le centre de trie d’Arçonnay.

Tout d’abord nous avons étaient équipé de baudrier, de casques et de lunettes de protection.

Ensuite nous avons étaient dans le coeur du centre de trie, nous avons vue des camions amener les poubelles qu’ils allaient chercher chez des riverains, cela s’appelle du porte à porte, car les habitants mettent leurs poubelles devant chez eux. Sinon en campagne les poubelles sont rassenblées par les habitants dans des grosses poubelles. Ensuite les sacs poubelle passe dans un genre de hachoir pour qu’ils soivent ouvert, après ils monttent à l’étage à l’aide d’un tapis. A l’étage il y a des personnes pour trié tout les déchets. Donc au début de la chaîne il y a une personne qui enlève le plastique (sacs poubelles, enballages de jounaux…) ensuite il ya deux autres personnes qui enlèves les briques de lait. Au fur et a mesure que le tapis avance il passe en dessous d’un aimants énorme qui aimante l’aluminium ensuite l’alluminium tombe dans une goulotte et ensuite il vas dans un casier aluminium. Les bouteilles d’eaux gazeuse sont enlevées du tapis par des personnes et jettée dans des goulottes pour aller dans le casier prévu a cette éffet. Les bouteilles plastique d’eaux plates reste sur le tapis et tombe dans un broyeur et qui ensuite tonbe dans un compresseur pour formé des grosses bales de 150 kg environ pour les bouteilles d’eaux plates.

Après nous avons étaient voir pour le papier. Cela se passe exactement pareil, le papier montes sur un tapis et il est trié par des peronnes, les personnes on tous le même rôles c’est d’enlevé le carton et le plastique. Ensuite le papier et compréssé par des gros verins et cela forme des grosses balles qui sont liée par des gros fil de fer.

A l’extérieur il y a des semis-remorques qui ammènent les bouteilles plastiques, le papier et le carton.

 

  

Durée de vie d’un déchet jeté malencontreusement « dans la nature »

Créé par le 23 avr 2008 | Dans : Non classé

                    Durée de vie d'un déchet jeté malencontreusement

    [* Classement réalisé en allant de la durée de vie la plus courte vers la plus longue] 

Papier de toilette : 2 à 4 semaines
Trognon de pomme : 1 à 5 mois
Cigarette (sans filtre) : 3 mois
Mouchoir en papier : 3 mois
Allumette : 6 mois
Boîte en carton 1 à 5 mois
Gant de coton : 1 à 5 mois
Brique de lait : 1 à 5 mois
Pelure de fruit : 3 mois à six mois (une année pour les fruits secs)
Corde de coton : 3 à 14 mois
Journal : 3 à 12 mois

Ticket de métro, de bus : 1 an
Chaussette en laine : 1 an
Filtre de cigarette : 1 à 5 ans
Papier de bonbon : 5 ans
Chewing-gum : 5 ans
Huile de vidange : 5 à 10 ans

Planche en bois (peinte) : 13 à 15 ans
Césium 137 : 30 ans
Boîte de conserve : 50 ans
Récipient en polystyrène : 50 ans
Bouée en polystyrène : 80 ans

Briquet en plastique : 100 ans
Pneu en caoutchouc : > 100 ans
Boîte & canette en aluminium : 100 à 500 ans
Pile au mercure : 200 ans
Couche jetable : 400 à 450 ans
Compresse, tampon : 400 à 450 ans
Sac en plastique : 450 ans
Filet de pêche : 600 ans

Bouteille en plastique : 100 à 1000 ans
Carte téléphonique : 1000 ans
Forfait de ski : 1000 ans
Polystyrène expansé : 1000 ans

Iode 131 (**=déchet nucléaire) : 8 jours
Iode 125 (**) : 60 jours
Radium 226 (**): 1600 ans
Verre : 4000 ans
Carbone 14 (**) : 5730 ans
Plutonium 239 (**) : 24 000 ans
Potassium 40 (**) : 1,3 milliars d’années
Uranium 238 (**) : 4,5 milliard d’années 

Les pouvoirs publics si mettent

Créé par le 22 avr 2008 | Dans : Non classé

 

LE RÔLE DES POUVOIRS PUBLICS :

L’Union européenne s’est engagée à réduire sa contribution à l’effet de serre. Un pari  très ambitieux. 

                  Les pouvoirs publics si mettent periph2

  Réduire les émissions de gaz à effet de serre sans entraver la croissance de l’économie, ça veut dire diviser par 4 ou 5 les émissions des pays industrialisés à l’horizon 2050. C’est un effort considérable.
La France cible en particulier les rejets des transports et de la construction. La participation des élus et des citoyens est indispensable pour réussir

Quesqu’un déchet?

Créé par le 21 avr 2008 | Dans : Non classé

Quesqu'un déchet? 2008dechets

Tout le monde a l’impression de savoir ce qu’est un déchet

               »C’est un objet que l’on destine ou que l’on jette a la poubelle »: répondra sans doute le premier venu. Il n’aura pas tout à fait tort. Les restes de repas ou la paire de vieilles chaussures usées qu’on y jette sont des déchets.

Mais tous nos déchets, comme par exemple le vieux matelas ou la télévision hors d’usage ne rentrent pas forcément dans une poubelle. Et puis, il n’y a pas que les déchets que nous générons dans notre vie quotidienne, quand nous sommes dans nos maisons ou dans nos appartements. Toutes les entreprises en produisent également.
La palette de bois qui a servi à transporter des briques, le cardan cassé qui a été changé par le garagiste, les copeaux du fabricant de meubles, les chutes de papiers d’un imprimeur, les gravats de démolition d’un chantier, les invendus alimentaires d’un supermarché : il s’agit encore de déchets.

Alors, qu’est-ce qu’un déchet ? Il existe en fait une définition très précise du déchet, qui nous est donnée par la loi :  

« Est un déchet tout résidu d’un processus de production, de transformation ou d’utilisation, toute substance, matériau, produit… que son détenteur destine à l’abandon. » (article 1 de la loi du 15 juillet 1975).

Quelles sont, les nouvelles technologies ?

Créé par le 21 avr 2008 | Dans : Non classé

Actuellement les recherches sont très avancées dans ces domaines :  Le tri automatique

 Quelles sont, les nouvelles technologies ? machine04

  • Les emballages plastiques, préalablement sélectionnés grâce au crible et au tamis, sont ensuite triés par un système de tri optique, la « Pellenc », qui permet de séparer les bouteilles en PET des autres matériaux, au centre de Romainville uniquement. Ce système est à l’étude pour le centre de Nanterre.  

  • Les emballages en acier sont récupérés grâce à un overband, qui les attire en fonctionnant comme un gros aimant. 

  • En 2005, deux nouveaux équipements de tri mécanique ont été installés au centre de tri à Ivry.
    L’objectif est d’améliorer la captation des journaux magazines-revues
    (JMR) et la qualité de tri des corps creux (bouteilles plastiques, emballages en carton, briques alimentaires, emballages métalliques) pour faciliter le travail des agents de tri.
     

    • le trommel : sorte de tamis cylindrique géant qui sépare les déchets selon le principe du tri granulométrique (par taille)  

    • une machine nommée Mistral : procédé de sélection des matériaux par reconnaissance spectrométrique (matière) et visuelle (couleur) avec un souffle d’air comprimé. 

A quoi sert le tri sélectif?

Créé par le 21 avr 2008 | Dans : Non classé

 A quoi sert le tri sélectif? recyclage_vert

Le tri sélectif permet d’économiser de l’énergie en recyclant les produits, la consommation d’énergie nécessité par la fabrication des nouveaux produits est moindre et permet d’économiser l’énergie impliqué dans la transformation des matières premières brute.  Le tri sélectif permet de préserver les ressources naturelles de la planète : le pétrole pour le plastique, le bois pour le papier et le carton. 

Le tri sélectif permet de réduire la quantité de déchets accumulés ou la pollution dégagée par leur incinération.  Il permet également de prendre conscience de ses actes et de leurs conséquences sur l’environnement.  

 

Pourquoi le tri sélectif?

Créé par le 21 avr 2008 | Dans : Non classé

Pourquoi le tri sélectif? tri_emploi

Nous avons le devoir de triés les déchets pour le bien etre de le terre, si personne ne les tries la terre serait une vraie décharge ambulante. Il y aurait plein de maladies infectieuses. Le recyclage permet de préserver des ressources naturelles telles que le bois, le pétroles, le fer.

Ces ressources ne sont pas inépuisables. Penssons-y ! Mais attention, pas de recyclage sans tri, ni collecte sélective. En triant, vous rejoindrez les 18 millions de français qui le font déjà tous les jours, et au-delà, les habitants des autres pays européens qui eux aussi mettent en place la collecte sélective. Vous êtes le premier maillion de la chaîne car sans tri, pas de recyclage. C’est avec votre participation, celle de vos voisins, vos parents, vos amis que nous réussiront. Il en va de la qualité de notre carte de vie.

12

loi malraux versailles |
Mairie de Grépiac |
Les bons conseils de Monique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Aux claviers citoyens !
| miloudmedj
| L' ÎLE DANS L'ÎLE